La Prestige Cup Endurance Chantilly 2019

310

La deuxième édition de la Prestige Cup Endurance s’est tenue à Chantilly le 7 juillet 2019.

Les organisateurs ont fixé la vitesse minimale à 15 km/h, ce qui est un peu plus rapide que la vitesse requise pour les championnats.

La fréquence maximale du pouls à chaque visite cher le vétérinaire était une autre condition mise en évidence en rouge: 64 pulsations par minute( ppm) en moins de 10 minutes.

Les organisateurs ont établi une série de règles appelées “RESPONSABILITÉ ÉCO”:

Le gagnant est Saeed Salem Atiq Khamis ALMUHAHAIRI des Émirats arabes unis (EAU) sur un étalon RAS GIN de 9 ans. Il a franchi la ligne d’arrivée après 5:14:40 avec une vitesse moyenne de 23,97 km/h.

Photo Bahrain News Agency

Les deuxième et troisième places sur le podium ont également été remportées par les Emiratis.

La première participante européenne à avoir terminé est Elisabeth HARDY sur un hongre, KRACK LC de 8 ans, . Elle a terminé avec une vitesse moyenne de 22,77 km/h.

Seulement 40 cavaliers ont terminé cette compétition avec succès.

Une modalité de 10 minutes pour le temps de récupération a conduit (ou aurait pu conduire) à la disqualification de plusieurs participants.

Par exemple, Carine BOULANGER de Belgique, nommée ambassadrice de cet événement, n’a eu que 41 secondes la séparant d’une éventuelle disqualification à la 3e visite du vétérinaire.

Une autre cavalier, Michelle NOOIJEN des Pays-Bas était également à l’avantage – après la première boucle, son temps de récupération était de 09:37.
23 secondes de plus – et elle aurait pu être retirée de la compétition.

Photo Bahrain News Agency

D’autres participants ont eu moins de chance.

Abdulrahman Mohammed ALZAYED de Bahreïn a dépassé le temps de récupération de 10 minutes de presque 2 minutes – et il a été disqualifié à la première porte du vétérinaire.

Thiyagaraja PRASHANTHANTHAN du Sri Lanka a été disqualifiée à la 3ème porte du vétérinaire pour avoir eu un temps de récupération de 13 minutes.

Bilal Bassam AL KHARRAZ des USA a le temps de récupération de presque 12 minutes après la troisième boucle et a également été disqualifié.

Rashid Mohd Ibrahim AL BALOUSHI des EAU a un temps de récupération de 11 minutes à la 2ème visite vétérinaire – également disqualifiés.

Il est évident que ces cavaliers auraient pu continuer la compétition dans des conditions normales pour un temps de récupération de 20 minutes.

De telles conditions inhabituelles ne se trouvent nulle part ailleurs dans d’autres compétitions, et il n’est pas évident de savoir ce que les organisateurs veulent réaliser en établissant des conditions très différentes de celles qui existent dans le monde.

Que vous inspire ces conditions inhabituelles de la compétition?

Comments
Loading...