Advertising with Fair Endurance

“Les péchés” des Émirats Arabes Unis

1,115

Les cavaliers des Émirats Arabes Unis font régulièrement l’objet de nouvelles scandaleuses et se révèlent être des transgresseurs des règles antidopage.

Le Tribunal de la Fédération Equestre Internationale publie régulièrement ses décisions antidopage sur le site Internet de la FEI.

Par exemple, l’une des plus récentes décisions est parue le 16 octobre 2019 et fait référence au cheval 8 MINUTE (FEI ID 104BW22/EAU).

Ce cheval a terminé en tête du Championnat du Monde des Jeunes Cavaliers et Juniors de 2017 à Valeggio sul Mincio près de Vérone, en Italie, mais a été par la suite éliminé lors du contrôle vétérinaire final.

8 MINUTE a fait l’objet d’un dépistage positif aux substances interdites: Nandrolone, Stanozolol et EA-ESTRANE-3B, 17A-DIOL. La personne responsable – le cavalier Khalifa Ali Khalfan AL JAHOURI reconnaît avoir violé les règles antidopage équines et accepte de payer une amende de CHF 7’500. La durée de l’inéligibilité imposée à M. Al Jahouri a été fixée à 2 ans.

8 MINUTE. Photo Instagram

Un second cas est celui d’un cheval SHADDAD qui a été testé positif pour une substance interdite: Testostérone pendant la CIE3* 160 à Euston Park au Royaume-Uni le 13 juillet 2018. La personne Responsable – le cavalier Saeed Mohd AL MEHAIRI est suspendu pour une période de 2 ans et est inéligible jusqu’au 7 août 2020. De plus, l’entraîneur est également suspendu pour une période de 2 ans et est inéligible jusqu’au 12 août 2020.

Le cavalier et l’entraîneur du cheval se voient tous deux infliger une amende de 7’500 CHF et doivent payer 2’500 CHF chacun pour les frais de justice.

SHADDAD. Photo Instagram

Les trois autres cavaliers des Émirats Arabes Unis ont été pénalisés pour les mauvais traitements infligés aux chevaux lors des épreuves de la CIE à Abu Dhabi, Al Wathba, les 8 décembre 2018 et 9 février 2019.

Les cavaliers ont été suspendus pour une durée de 12, 18 et 30 mois respectivement, et ont été condamnés à des amendes de 4’000 CHF, 6’000 CHF et de 9’000 CHF et à une contribution de 1’000 CHF chacun pour les frais juridiques.

* * *

La FEI a actualisé son tableau sur les suspensions le 12 novembre, vous le trouverez ici: https://inside.fei.org/system/files/Table%20of%20Suspensions%20-%20%2012%2011%2019.pdf

Table of Suspensions - 12 11 19

Présentement, il y a 59 noms sur cette liste:

  • 15 noms pour Saut d’obstacles
  • 38 noms pour Endurance
  • 6 noms pour le Concours Complet

Bien qu’il semble que les cavaliers de l’un ou l’autre pays l’emportent sur cette liste, beaucoup oublient un facteur tel que le nombre de cavaliers dans le pays inscrit dans cette discipline.

Nous avons calculé le ratio des cavaliers suspendus à partir de cette liste par rapport au nombre total de cavaliers dans le pays pour une discipline spécifique:

Les statistiques sont assez étranges.

Par exemple, en Slovénie, il y a 2 cavaliers inscrits au Concours Complet, et l’un d’eux est suspendu. Cela donne un ratio extrêmement élevé de 50%.

Dans le cas de la Colombie, l’un des quatre athlètes de concours complet est suspendu, soit 25%.

En Inde, 5,66% des athlètes de concours complet sont suspendus.

Dans le domaine du saut d’obstacles, c’est au Salvador que l’on enregistre le ratio le plus élevé de coureurs suspendus par rapport au nombre total de coureurs dans le pays.

En Endurance, un grand nombre de personnes ne perçoivent qu’un grand nombre de cas, mais elles oublient le surnombre d’athlètes enregistrés dans cette discipline.

Par exemple, il y a 13 coureurs suspendus des EAU et 9 de l’Arabie Saoudite. Ça semble beaucoup.

Mais comparez ceci avec le nombre d’athlètes inscrits, et vous verrez que le ratio est relativement faible.

Le ratio n’est que de 1,15% pour les EAU et de 1,26% pour l’Arabie Saoudite. Comparez ces chiffres avec ceux d’Oman (2,7%) ou même du Qatar.

Le Qatar a un ratio de 6,15% bien qu’il n’y ait que 4 coureurs sous le coup d’une suspension dans ce pays.

Cependant, même ce ratio est inférieur à celui des athlètes de saut d’obstacles suspendus du Costa Rica et du Salvador.

Compte tenu du grand nombre d’athlètes inscrits, même 13 cas aux EAU sont équivalents à un seul cas au Portugal où il y a 1 cavalier suspendu sur 67 inscrits pour l’Endurance.

Ces cas sont des violations de particuliers et non de l’ensemble du pays.

Des individus ont enfreint aux règles et ont été punis pour ces infractions.

Et il n’y a aucune raison de blâmer l’ensemble de la Nation pour des individus qui ne respectent pas les règles.

Comments
Loading...