Advertising with Fair Endurance

L’histoire des deux effondrements

1,976

Deux événements tragiques se sont produits dans les compétitions d’endurance de Grande-Bretagne. Comparons leurs circonstances.

Euston Park – 18 août 2019

Ulla De Luc, montée par Ghanim Said Salim Al Owaisi (Émirats arabes unis) et appartenant à des écuries de F3 est morte en compétition à Euston Park à CEI 2* 120 km. Une autopsie sera effectuée pour déterminer la cause du décès.

Image Amanda Nicholson/Facebook

King’s Forest – 1 juin 2019

Vencedor A’ Diamonds, un vieux hongre gris de 10 ans qui appartenait au Suisse Urs Wenger et était monté par lui, s’est effondré et est mort en compétition à King’s Forest à CEI 3* sur 160 km.

Image arabian-diamonds.com

Les deux chevaux ont été effondrés, mais regardez la différence entre les discussions dans les médias sociaux sur ces deux accidents.

Posté par Clean Endurance sur la mort d’Ulla De Luc a reçu plus de 700 commentaires et plus de 500 partages.
Un cavalier d’endurance bien connu d’Arabie Saoudite et représentant des athlètes de la FEI, Tarek Taher, a même publié un post (il a été supprimé plus tard) mentionnant cette triste nouvelle.

Posté par Clean Endurance au sujet de la mort de Vencedor A’ Diamonds a reçu seulement 11 commentaires humbles et 11 partages.
Tarek Taher et d’autres personnalités de l’Endurance n’ont fait aucune mention de ce décès.

Qu’est-ce que ça change ? Pourquoi l’effondrement sous un pilote européen n’a pas suscité beaucoup d’intérêt de la part du public, alors que l’effondrement sous un pilote du G7 a provoqué une énorme tempête d’indignation, bien que les résultats des autopsies ne soient pas encore connus.

Outre les préjugés habituels à l’encontre des coureurs des pays du G7, il y a une autre raison pour un tollé public.

Mais ce n’est pas juste de porter un jugement avant que les résultats de l’autopsie soient connus.

Ce cheval à Euston Park a-t-il été écrasé ? Beaucoup de gens le pensent, et ils crient haut et fort à propos de la vitesse de 27 km/h pour la boucle finale.

Mais tous ces gens ont été absolument silencieux en Championnat d’Europe 2015 et en Championnat du Monde 2016 lorsque les leaders ont bouclé la boucle finale à une vitesse de 28-34 km/h.

Personne ne parle du bien-être des chevaux alors que les cavaliers européens d’Espagne et des Pays-Bas ont couvert la boucle finale avec une vitesse de 32,5 km/h en 2015.

Photographie Eric KNOLL. Championnat du monde 2016 d’endurance. Samorin (Slovaquie).
Alex LUQUE MORAL (ESP). CALANDRIA PH
Photo Eric Knoll/FEI

Et encore une fois, personne ne parle du bien-être des chevaux alors qu’Alex LUQUE MORAL d’Espagne a couvert la boucle finale avec une vitesse de 34,2 km/h en 2016.

De telles vitesses sont-elles correctes et conformes aux principes de bien-être des chevaux simplement parce qu’elles sont atteintes par les cavaliers européens?

Comments
Loading...