Advertising with Fair Endurance

Qui est le Professeur Timothy Parkin?

1,139

Timothy Parkin est membre du Comité Temporaire d’Endurance et du Comité Vétérinaire de la FEI. Professeur et associé à l’École de Médecine Vétérinaire de l’Université de Glasgow, Parkin dirige la recherche scientifique pour l’Etude Mondiale sur les blessures d’Endurance (GEIS) de la FEI.

Tim Parkin est un expert qui suit la base de données sur les blessures équines et explique comment une meilleure information sur les blessures non mortelles pourrait réduire le nombre de décès équins. L’EID suit les décès d’équidés qui surviennent pendant la course, en enregistrant toute blessure ayant entraîné un décès dans les 72 heures suivant la course.

Tim Parkin est Chef de la Division des Sciences Cliniques équines, directeur clinique de l’hôpital équin du Centre des Weipers et Maître de Conférences en Epidémiologie Clinique à la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Glasgow. Il est également responsable de la Recherche à l’École de Médecine Vétérinaire.

Photo bloodhorse.com

Il est diplômé de l’Université de Bristol avec des diplômes en Zoologie (1992) et en Sciences Vétérinaires (1998). Il a immédiatement pris ses fonctions à l’Université de Liverpool et a complété son Doctorat sur l’Epidémiologie des fractures chez les chevaux de course en 2002. Depuis, il a travaillé sur de nombreux projets avec différentes juridictions de course à travers le monde, notamment au Royaume-Uni, à Hong Kong, au Japon, en Australie, en Amérique du Sud et aux Etats-Unis. Il a obtenu son Diplôme du Collège Européen de Santé Publique Vétérinaire en 2006 et travaille à l’Université de Glasgow depuis Février 2007.

Il a été à deux reprises Consultant en Epidémiologie auprès du Comité de Révision de la Course Victoria Jumps (2005 et 2008) et est membre du Comité Consultatif Scientifique de la Base des données sur les blessures des chevaux, aux Etats Unis.

M. Parkin siège actuellement : au Comité Consultatif Vétérinaire sur le bien- être mondial du cheval ; au Comité Consultatif Scientifique de la Fiducie de bienfaisance du Petplan ; et au Comité Consultatif de Rédaction de la Revue Vétérinaire Equine. Il est rédacteur en chef adjoint du dossier vétérinaire et a été, jusqu’en 2015, Secrétaire Honoraire du Conseil Exécutif du Collège Européen de Santé Publique Vétérinaire. Il a été président de la Société d’Epidémiologie Vétérinaire et de Médecine Préventive, de 2012 à 2013.

Photo National Equine Forum

“Mon principal domaine de travail est l’épidémiologie équine. Je suis particulièrement intéressé par l’identification des méthodes pour prévenir les blessures musculosquelettiques et les décès chez le cheval de course pur-sang. Ces travaux ont porté notamment sur l’identification des facteurs de risque de fracture du membre distal au Royaume-Uni, de décès en Australie et de lésions tendineuses à Hong Kong. Mon objectif actuel est de travailler avec le Club Jockey Américain, les juridictions de course Sud-Américaines et la FEI pour identifier le cheval ” à risque ” afin que des interventions ou des décisions plus appropriées, basées sur des preuves puissent être prises concernant la participation à des événements ou des courses particulières. Je dirige également un projet d’Echange de Connaissances pour l’industrie des courses qui convertira tous les consensus et contradictions académiques en
informations facilement accessibles pour les parties prenantes des courses (entraîneur, vétérinaire et propriétaire)”.

Photo FEI

Les dernières conclusions de l’Etude Mondiale des Blessures d’Endurance (GEIS) ont été présentées à la Commission Temporaire sur l’Endurance. Le professeur Parkin et son équipe de l’Université de Glasgow ont utilisé la vaste gamme de données recueillies pour montrer que les classifications (FTQ) antérieures et récentes, et les faibles taux de réussite antérieurs augmentaient le risque d’une FTQ aux randonnées suivantes.

Les données montrent que le Risque de ne pas se Qualifier (FTQ) peut être réduit par un certain nombre de facteurs : augmentation du nombre de manèges en combinaison, périodes hors compétition plus longues, moins de manèges au cours des 120 jours précédents et plus de boucles de même longueur dans un manège. Le professeur Parkin a également indiqué qu’une fréquence cardiaque plus basse à la première présentation diminue le risque de FTQ à la prochaine boucle. Les statistiques démontrent qu’une fréquence cardiaque supérieure à 64 battements par minute à la première présentation, surtout durant la deuxième moitié du trajet, augmentait le risque de FTQ.

Photo FEI

Le Professeur Timothy Parkin a fourni la base scientifique des modifications des règles proposées par la Comité Temporaire d’Endurance.

Souvenons-nous de la phrase : “Il y a trois sortes de mensonges: les mensonges, les mensonges maudits et les statistiques.”

Les statistiques peuvent-elles devenir la base fondamentale d’un changement radical des règles d’endurance sans aucune pratique?

Comments
Loading...