Advertising with Fair Endurance

Un cheval dopé est mort après la course à Al Ula promue par Tarek Taher

413

Les Acteurs Principaux:

1. TAREK TAHER


Tarek Taher vient de l’Arabie Saoudite. Il est cavalier d’Endurance et co-fondateur autoproclamé de ce que l’on appelle TEIRA (Association Internationale des Cavaliers d’Endurance).
Il a été élu Représentant des athlètes d’Endurance de la FEI et Membre du Comité Temporaire d’Endurance de la FEI.

2. MARIANNE IRONSIDE alias CAROL HAYTER


Marianne Ironside (aussi connue sous le nom de Carol Hayter) est originaire de Grande-Bretagne, mais vit actuellement en France. Elle était le leader du groupe Clean Endurance au moment de la course, bien qu’elle ne soit ni une officielle ni une cavalière de la FEI.
Récemment, elle a rejoint Tarek pour travailler dans son organisation nommée TEIRA.

La moitié de vérité de Clean Endurance

Les gens du groupe Clean Endurance sont bien connus pour leurs activités de chien de garde concernant le Sport d’Endurance.

Surtout, ils vérifient les infractions lors des compétitions qui se déroulent dans le Groupe 7, principalement aux Émirats Arabes Unis.

Habituellement, ils vérifient soigneusement les résultats de tous les chevaux à toutes les compétitions du groupe 7.

Et dès qu’ils trouvent des informations sur la mort d’un cheval, ils les publient immédiatement (après confirmation dans la base de données de la FEI).

EXEMPLE 1: Le 9 janvier, le groupe Clean Endurance a publié des informations sur la mort d’un cheval survenue le 4 janvier à Dubaï:

EXEMPLE 2: Le 14 janvier, Clean Endurance a publié des informations sur la mort du cheval survenue le 12 janvier à Abu Dhabi:

EXEMPLE 3: Le 7 février, Clean Endurance a publié des informations sur la mort d’un cheval survenue le même jour à Dubaï:

EXEMPLE 4: Le 10 février, Clean Endurance a publié des informations sur la mort d’un cheval survenue le 9 février à Abu Dhabi:

Ainsi, le group Clean Endurance prétend qu’il publie honnêtement et ouvertement toutes les informations sur la mort de chaque cheval.

Cependant, Clean Endurance n’a rien publié sur une autre compétition qui a eu lieu le 2 février à Al Ula, en Arabie Saoudite.

Cette compétition a été l’objet d’une massive promotion par Tarek Taher:



Tarek a donc déclaré que cette compétition se déroulera sous le titre “MES REGLES = LES REGLES DE LA FEI”.

Tarek a également confirmé que les femmes ne sont pas autorisées à participer à des courses d’Endurance en Arabie Saoudite. Comment la FEI a-t-elle approuvé cela?

Voyez la différence

Devinez le lieu:

Bonne réponse: c’est la course promue par Tarek Taher à Al Ula, en Arabie Saoudite, qui aura lieu sous les RÈGLES de la FEI comme l’avait promis Tarek.

Quelle est la différence avec les randonnées aux Émirats Arabes Unis détestées par Clean Endurance?

C’est peut-être suffisant pour faire comprendre à tout le monde qu’il n’y a pas de différence entre la course promue par Tarek Taher et les courses aux EAU.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle Clean Endurance n’a rien publié sur cette compétition?

Comme le dit l’adage, la moitié de la vérité est un mensonge.

Mais ce n’est pas tout!

Marianne Ironside alias Carol Hayter s’est impliquée personnellement dans cette compétition!

Elle a visité Al Ula, et a même travaillé au cours des manifestations (sur la photo ci-dessus, elle peut être considérée comme un écrivain vétérinaire).

Comme nous l’avons mentionné au début, en général, Clean Endurance vérifie soigneusement les résultats de tous les chevaux à toutes les compétitions du groupe 7.

Il est donc difficile d’imaginer qu’ils n’ont pas vérifié les résultats de tous les chevaux après la randonnée d’Al Ula – pour être à l’abri!

Il est de notoriété publique qu’on dissimule parfois la mort d’un cheval en l’abattant juste après la fin de la compétition!

Nous ne savons pas la véritable raison pour laquelle Marianne-Carol et Clean Endurance n’ont pas publié les informations sur la mort du cheval survenue le lendemain de la randonnée à Al Ula.

Mais c’est un fait: un cheval est mort, la date du décès est confirmée dans la base de données de la FEI, et il est clair que la cause du décès est directement liée à la participation à la compétition.

Photo Tarek Taher/Facebook

Nous pouvons confirmer le décès de 105XB12 – JABEL ALI (KSA) après la course CEI2* de 120 km à Al Ula, Arabie Saoudite.

Malheureusement, Clean Endurance a gardé le silence sur ce cheval mort.


Notez que ce cheval a le cas FEI, ce qui signifie que ce cheval a été testé positivement pour une substance médicamenteuse contrôlée.


Vous pouvez vérifier ces informations sur la base de données de la FEI: https://data.fei.org/Horse/Detail.aspx?p=46EF3F369C13C1F279AD322C73A8D582

N’oubliez pas non plus que la course d’Al Ula a l’énorme quantité de chevaux suspendus pour dopage – sept chevaux à la fois!

C’est un article publié par Tarek Taher au sujet des résultats des tests de dopage:

JABEL ALI est décédé le 3 février, et cette information a été mise à jour sur le site web de la FEI le 5 février.

Le 7 février, Tarek Taher a publié deux articles sur l’événement:

Au lieu d’admettre la mort du cheval à Al Ula, Tarek a publié un autre article sur la mort des chevaux aux EAU:

Le message ci-dessus a fait l’objet de vifs débats et a reçu plus de 100 commentaires, mais Tarek l’a soudainement supprimé!
Pourquoi?

À suivre…

Comments
Loading...